KARTOGRAPHIE#3
KARTOGRAPHIE#3

KARTOGRAPHIE #3

Cécile Loyer et les étudiants de l’ESAC-TO/LIDO PRO

La Grainerie – BALMA

Propos

Kartographie # 3 est une pièce pour et avec les étudiantes de l'ESAC-TO / LIDO PRO

Les Kartographies se construisent à partir de cartes géographiques, de plans et de croquis des régions où elles sont créées. Elles abordent les notions de voyage, de traversée, d’errance.
Les kartographies dessinent de nouvelles cartes, redécoupent les plans de nos terres, de nos lieux et de nos maisons ; elles font se croiser des chemins, des routes invisibles, inexistantes sur le papier, mais que des milliers de pas tracent chaque jour.
Nous sommes tous les jours confrontés à des images, des récits, des situations, des rencontres avec des hommes, des femmes et des enfants qui viennent se réfugier dans notre pays et pour lesquels n’y a pas de retour en arrière possible.

Propos

Tous les jours ils marchent pour rester debout et avec l’espoir de retrouver une terre sur laquelle ils pourront respirer. Ils marchent pour se mêler à la foule, se fondre dans la masse, devenir invisibles. Ils marchent sans laisser de traces, en effaçant leurs empreintes. Ils marchent pour contourner les barrières et les murs.

« Si insensé que ce soit la Terre n’appartient pas à tous et à chacun. Non plus que ces fruits. Il n’y a pas une Terre, mais des terres. » (Marcus Malte, Le Garçon)

Il faut rebattre les cartes de cette Terre ou plutôt de ces terres.

Ateliers du 11 au 14 novembre 2019 – Lido/Grainerie

A Toulouse le cirque a une place particulière depuis plusieurs décennies : le Lido, lieu privilégié de la formation artistique professionnelle européenne, a participé activement au développement de cet art. En 2019 la formation est devenue Ecole Supérieure des Arts du Cirque Toulouse Occitanie grâce au soutien de la Métropole de Toulouse et de la ville de Toulouse, de la Région Occitanie et la DRAC Occitanie.
La formation professionnelle regroupe des promotions de 12 artistes venus de France, d'Europe et du reste du monde et spécialistes de différentes disciplines circassiennes : Jongleurs, acrobates, aériens, équilibristes... A l'issue de ce processus de deux ans, le Lido propose aux jeunes artistes de les accompagner à la réalisation de leur insertion professionnelle (Formation Insertion), ou à la finalisation de leur projet de création (Studio de Toulouse -PACT).
Parmi quelques compagnies issues du Lido, citons la compagnie 111, Yann Frisch, Cridacompany, Oktobre, Iéto, le Petit Travers ou le collectif Prêt à Porter, entre autres...

Distribution

Chorégraphe / Intervenante : Cécile Loyer

Référence ESAC-TO LIDO PRO : Marie Céline Daubagna

En collaboration avec : les étudiants de l’ESAC-TO/LIDO PRO

Genre : Danse & cirque

Tout public

http://circolido.fr

http://www.cecileloyer.com

Durée : Déambulation

TARIF : GRATUIT

ACCÈS LA GRAINERIE BALMA : En métro : Ligne A – Terminus Balma-Gramont

A 19h30 une navette gratuite au départ de La Grainerie à Balma est à disposition pour vous conduire au spectacle « Aux corps passants » de Gilles Baron, à la salle Albert Camus à Cugnaux.

RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS : 05 61 22 19 09 – CONTACT@CIESAMUELMATHIEU.COM

Coproducteurs

Production : l’ESAC-TO / LIDO PRO // La Plateforme/Cie Samuel Mathieu // La Nuit du Cirque // La Grainerie

Parcours

Cécile Loyer
Diplômée du CNDC l’Esquisse, Cécile Loyer participe à deux créations de la compagnie Héla Fattoumi et Eric Lamoureux. A la suite d’une reprise de rôle dans L’Ombre du ciel de Catherine Diverrès, elle collabore 4 années avec le CCN de Rennes et contribue aux créations de Fruits, Stances, Corpus et Le Double de la bataille. En 2000, une bourse Villa Médicis hors les murs permet à Cécile Loyer de travailler 6 mois à Tokyo auprès de Mitsuyo Uesugi ; elle crée son premier solo Blanc au Japon. Cette pièce reçoit le premier prix au concours des jeunes créateurs de l’Espace Pier Paolo Pasolini de Valenciennes et fait connaître la chorégraphe en France : à Orléans (CCNO/Josef Nadj), au Domaine de Kerghennec, à Mamers, à la Biennale du Val de Marne, au Café de la Danse à Paris, à Dijon avec le festival Art Danse Bourgogne et au Maroc (à Marrakech et à Rabat). Elle collabore, entre 2001 et 2005, avec Karine Ponties et participe à la création de Brucelles, Capture d’un caillot, et Le Chant d’amour du grand singe. Dans le même temps, elle crée deux autres soli, Ombres et Détail en collaboration avec le peintre Jean-Baptiste Bernadet. Elle continue sa recherche auprès de Mitsuyo Uesugi et crée un duo en 2003, Pupi. Elle crée Raymond (au paradis) en 2003, Rois en 2004, FIASCO+ en 2005. Elle participe aux créations de Josef Nadj, Poussière de soleils (2004), Asobu (2006), Entracte (2008), Shobo-genzo (2008) et Cherry Brandy (2010).
Entre 2000 et 2005, elle est l’assistante de Mitsuyo Uesugi lors de ses stages en Europe.
En 2007, elle crée, en collaboration avec Thomas Lebrun, Que Tal, ou comment vouloir peut être un problème, et son premier solo pour un homme, Blanc ou la mariée est un homme.
En 2009, elle crée Soldats, un duo d’hommes, ainsi qu’une performance en duo, Morpho(s), en collaboration avec le contrebassiste Eric Brochard. En 2011, elle crée Moments d’absence puis, en 2012, Cascade, avec la contrebassiste Joëlle Léandre. En 2012-2013, elle participe à la création de Caterina Sagna, Bal en Chine. En 2014, Jean-François Munnier, le directeur du festival concordanse(s) lui propose de rencontrer l’écrivaine Violaine Schwartz, elle créé ainsi L’Hippocampe mais l’hipoccampe.La même année, elle crée Une pièce manquante (quatuor) à la Scène nationale d’Orléans et Histoires vraies, pour 2 danseurs de Bharata natyam et 2 danseurs de danse contemporaine à Chennai (Inde).
En 2016, elle crée Cirque (un solo accompagné), et T.A.C., commande du collectif essonne danse, avec Steven Hervouet et Mai Ishiwata ; Monde à l’envers (2018) dans le cadre d’une coopération avec la région du Tamil Nadu en Inde, 4x100 mètres (2019), un duo danse-théâtre avec l’autrice et comédienne Violaine Schwartz.

Agenda

2019