QUE DU BONHEUR (?)
QUE DU BONHEUR (?)

QUE DU BONHEUR (?)

En partenariat avec La Place de la Danse - CDCN Toulouse - Occitanie


Première partie

Carbonne / Halle à la Volaille



Propos

Qu'est-ce qu'être femme ? À quels codes, à quelle pression sociale les femmes doivent-elles se soumettre ? Un solo qui bat la mesure du conditionnement et de l’émancipation au féminin.

Tomeo Vergés a trouvé une belle métaphore scénique pour creuser la question et interroger les images attendues ou obligées qui placent les femmes sur des rails. Et sur un rail, Sandrine Maisonneuve s'y trouve : au rythme d'un métronome hypnotique dont elle se force à suivre la cadence, elle répète et transforme une suite de gestes quotidiens. Prisonnière malgré elle, elle mène une bataille à coups d'allers-retours, joue avec les clichés et une gestuelle allant de la composition de l'image de la femme parfaite à sa transformation en guerrière ancestrale. Drolatique, incisif et libérateur !

Propos

Distribution

Conception : Tomeo Vergés et Sandrine Maisonneuve

Interprétation : Sandrine Maisonneuve

www.laplacedeladanse.com

Genre : Danse

Tout public

Durée : 30 minutes

TARIF A : Plateau partagé

ACCÈS HALLE À VOLAILLE - CARBONNE : TRAIN / VOITURE

Coproducteurs

Coréalisation : La Place de la Danse - CDCN Toulouse - Occitanie / NEUFNEUF FESTIVAL [Cie Samuel Mathieu]
Coproduction : La Place de la Danse - CDCN Toulouse - Occitanie
Ce solo est issu de la pièce Meurtres d’intérieur, créée en 2010 au Théâtre Paul Éluard de Bezons, scène conventionnée pour la danse.

Parcours

TOMEO VERGÈS, chorégraphe
Né à Olot, village des Pyrénées catalanes, il part étudier la médecine à Barcelone, où il poursuit la compétition sportive, côtoie les milieux artistiques et commence à prendre ses premiers cours de danse classique et jazz.
C'est en 1980 que Tomeo Vergés s’installe en France. Il rencontre Maguy Marin chez qui il se transformera en personnage beckettien dans le désormais célèbre May B. Son parcours d’interprète se partage entre les chorégraphes : Marie-Christine Georghiu, Régine Chopinot, Anne-Marie Reynaud, Caroline Marcadé, Charles Cré-Ange et François Verret. Il travaille aussi chez Carolyn Carlson et rencontre Catarina Sagna avec qui il signe son premier duo. Suivront deux soli Heropas et Kronos y Kromos.
En 1992, Tomeo Vergés crée sa compagnie, MAN DRAKE et présente sa première pièce Chair de poule à la Biennale de danse de Lyon. Suivront une douzaine de pièces qui tourneront en France et à l’étranger. Après son triptyque constitué d’Anatomia Publica (2012), de Troubles du Rythme (2014) et de Syndrome amnésique avec fabulations (2015), la dernière pièce de Tomeo Vergés PRIMAL sera créée en janvier 2018 à L’Atelier de Paris/CDCN.
Il invente avec son équipe, pour des professionnels ou des amateurs, toute une série de performances hors plateau qui s’intègrent dans « Performances et Cie ».
Parallèlement, Tomeo Vergés fait des incursions au théâtre avec Sophie Loucachevsky, Jean Jourdheuil, et Jean François Peyret Michel Deutsch, Benoît Bradel. Depuis 2011, il collabore régulièrement avec le metteur en scène Didier Ruiz.
En tant que pédagogue, Tomeo Vergés donne de multiples ateliers et workshops en France et à l’étranger (Canada, Egypte, Espagne, Turquie, République tchèque…)

SANDRINE MAISONNEUVE, chorégraphe, interprète
Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon, ainsi que du Diplôme d’Etat pour l’enseignement de la danse. Elle est interprète depuis 1992 pour Andy Degroat, Christiane Blaise, Abou Lagraa, Yann Lheureux, Mohamed Shaffik entre autres, et collabore étroitement avec Tomeo Vergés depuis 2006. Elle participe aux créations de Body time, Idiotas, Meurtres d’Intérieur, Que du Bonheur (?), Anatomia publica et Troubles du rythme.
Après une rencontre déterminante avec le performer Julyen Hamilton en 2000, auprès de qui elle pratique la composition instantanée depuis plus de dix ans, elle intègre ce processus de pensée et d’écriture en temps réel à tous ses champs de recherche artistique. Elle l’enseigne depuis 2005 à Tunis, Alger, au Caire au sein du Cairo Contemporary Dance program, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon depuis 2010.
En tant que chorégraphe, elle crée quelques pièces en France et à Taiwan, et développe aujourd’hui son propre processus de création autour de la composition instantanée en spectacle. Pour le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon, elle crée une pièce pour le jeune ballet en 2010 et dans le cadre d’un projet soutenu par la commission européenne, crée pour un groupe de danseurs égyptiens.
Dans ses projets, elle allie pédagogie et création artistique, donnant l’importance à la pratique qu’elle défend comme expérience esthétique et comme outil de développement personnel.

Agenda

2021