COLLECTIF A/R
COLLECTIF A/R

DÉPLACEMENTS

Coproduction et Résidence

Programmation

Du 2 au 9 novembre 2018
Le Moulin

Place de l'Esplanade
31310 Rieux-Volvestre

Accès

Propos

Dans l’espace qui nous entoure, se dessinent de multiples lignes au sol et dans l’air, pour des temps éphémères parfois répétitifs. Aller d’un point A à un point B. La distance entre deux personnes. L’échange d’un regard, d’une parole. Les corps sont des points d’ancrage d’où partent plusieurs lignes dures, souples ou de fuite. Autour d’eux de possibles lignes de tension naissent. Le corps dansant, tel un outil de mesure, prend ces marques et se déploie au rythme de l’ambiance environnante. Tel un traducteur, il révèle les liens entre. Il devient bâtisseur.
Des fils sonores traversent l’espace, appuient un arrêt, indiquent une nouvelle direction.

Propos

“L’acte de la marche et son interaction avec toutes les données, évènements et rencontres qu’occasionne un parcours, introduit cette section où la ligne produite et son mouvement ne font qu’un.”

Projet de recherche IN SITU / Résider un temps sur un territoire. Observer son espace public et ses alentours, remarquer ses singularités, rencontrer ses habitants, ses passants. Leur demander de prendre parole et de partager leurs histoires de déplacements quotidien, occasionnel et idéal. Choisir un point de départ, tirer des fils, prendre une direction, se donner le relais pour tisser une matière sensible.
La recherche comme voyage d’un lieu à l’autre, une cartographie s’écrit, une mise en écho se dessine au fil des mois.

LE COLLECTIF A/R
Fondé en 2012 par Paul Changarnier, Thomas Demay et Julia Moncla, le COLLECTIF A/R naît d’une rencontre révélatrice lors de leurs études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Le désir d’associer la musique live et la danse contemporaine est au coeur de leur processus de création.
"Nous souhaitons ainsi les confondre, les mélanger et accentuer leur singularité"
Au cours de leur collaboration ils questionnent la notion de l’ensemble et de l’individu. C’est alors l’occasion de découvrir et d’éveiller une écoute commune afin d’initier de nouvelles relations, de nouvelles approches dans l'espace public ou scénique. Ils partagent l'envie d'explorer différentes aires de jeu afin de se créer une identité qui leur est propre. L'association souhaite également mettre en évidence les initiatives de ses protagonistes. Elle considère alors leur savoir-faire et leur ouverture à d'autres moyens d'expression. Chaque envie peut ainsi y être développée et réalisée avec un regard complice.
"Notre travail se construit sur l'écoute, la disponibilité, l'engagement des corps dans l'action et sur le jeu de présences"
Leur première création est une performance in situ. Etats des Lieux, est un dialogue entre un espace extérieur, un batteur et deux danseurs. Depuis le cloître du Musée des Beaux Arts de Lyon en avril 2012, la performance a déménagé dans une vingtaine de lieux et continue à poursuivre ses explorations en France et à l'étranger.
Leur seconde pièce est un solo chorégraphique pour la scène. Ma présence est un mensonge, pensée pour une danseuse et un musicien, touche aux troubles de la mémoire et à l’état de présence démultiplié.
Leur troisième création est écrite pour la scène. h o m e veut questionner la notion de quotidien; les doutes, les peurs, le contentement qui lui sont relatifs. On traite ici des rapports humains, engendrés par la quête ou la fuite de ses propres habitudes, au moment même de leur prise de conscience. Une femme et deux hommes se partagent le plateau et
évoquent ensemble de simples étapes de vie par un travail de cut-up physique, comme un bégaiement de l'action. L'aspect musical est conçu autour d'un dialogue entre une batterie acoustique et son prolongement électronique.
Leur quatrième création est pensée pour deux danseurs et deux batteurs dans l'espace d'une rue. L’homme de la rue s'inspire de "l'effet quidamus" mettant en jeu un individu qui entraînera ses trois partenaires dans une succession d'actions, de gestes et de sons. Evoluant de causes à effets le puplic les suivra vers un lâcher prise collectif , un retour au son et au mouvement pour le plaisir de jouer.
Le COLLECTIF A/R est soutenu par la DRAC Auvergne - Rhône-Alpes Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l'aide au projet pour la création home et L’homme de la rue et par la Ville de Lyon pour son fonctionnement.

Distribution

Conception, mise en réseau et en corps : Thomas Demay et Julia Moncla

Création sonore : Paul Changarnier et Sébastien Hervier

Crédit Photo : Jean-Pierre Peyrin

Coproducteurs

Coproduction et accueil en résidence La Manufacture, Aurillac (15) / Théâtre d’Aurillac / La Plateforme - Cie Samuel Mathieu Toulouse (31) / en cours de recherche
Soutien Conseil Départemental du Cantal et la DRAC Auvergne-Rhône Alpes dans le cadre d’une résidence territoriale de deux ans

Parcours

THOMAS DEMAY
Thomas se forme de 2008 à 2012 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en danse contemporaine.
En 2011, il danse "Concursus" pour la Compagnie ANDO de Davy Brun. Par la suite il intègre la Compagnie de Samuel Mathieu pour les créations suivantes : "Les Identités Remarquables" (2012), "Humano Project" (2013) et "R" (2014). Et Il fait une reprise de rôle pour "Vertiges" de Yan Raballan. En 2013, il rejoint la Compagniede rue Ex Nihilo pour une reprise de "Trajets de ville" et une création "Le nom du lieu". En 2015, Il travaille également pour le chorégraphe belge David Hernandez pour la création “Hullabaloo”. De 2016 à 2018 il collabore sur deux nouveaux projets : “Au-delà de l’absence” et “Aux portes de l’oubli” avec la Compagnie Kerman de Sébastien Ly et sur la dernière création “Subliminal” de Thomas Guerry de la Compagnie Arcosm. En parallèle, Thomas a cofondé le COLLECTIF A/R avec Julia Moncla et le musicien Paul Changarnier. Ils mènent des projets variés mêlant la musique live et danse contemporaine sur scène et dans l’espace public. Il sera à l'initiative de la création 2018 en extérieur intitulée L'homme de la rue.

JULIA MONCLA
Pendant sa formation au CNSMD de Lyon, Julia goûte à un répertoire riche et varié de la danse contemporaine. Elle se découvre vite un véritable désir de collaboration artistique pour nourrir ses recherches autour du mouvement dansé. En 2010, elle collabore avec le Collectif Alteréaliste pour la création "Les passants", théâtre d'une rue. En 2011, elle accompagne la percussionniste Amélie Chambinaud pour son Master “Emprises” et créé la performance "Je n'irai plus sans toi" avec le plasticien Arthur Hawkins. Elle participe au parcours "Bodies in urban spaces" de Willi Dorner en France et en Belgique. En 2012, avec le danseur Thomas Demay et le percussionniste Paul Changarnier, Julia co-fonde le COLLECTIF A/R en concevant la performance in situ "Etats des Lieux ". Depuis ils continuent ensemble de développer des projets pour l'espace scénique ou en espace public, en France et à l'étranger, en trio ou avec des artistes associés : "h o m e" création 2017 et "L'homme de la rue" création 2018. Depuis 2013, Julia danse pour la Compagnie Samuel Mathieu pour les créations " R ", "Magnétique" et actuellement "Guerre". Elle collabore en tant que danseuse et attachée de production sur les projets événementiels de Corps & Motion, dirigés par Geneviève Reynaud. En 2015, elle rejoint la Compagnie A petits pas pour une reprise de rôle dans la pièce jeune public "Autrement" et pour la création de la vidéo danse "Comme un mardi". Elle prend part à la création du concert de danse "Clan'ks" de la Compagnie ALS - Cécile Laloy. En 2017, elle se joint à la Compagnie Arrangement Provisoire pour la création Orbes de Jordi Gali.

Contact

Collectif A/R
122 bis rue du commandant Charcot allée3 69005 LYON

arcollectif@gmail.com

www.collectifar.com